« On dirait que l’image de la maison est la topographie de nôtre être intime » 

Gaston Bachelard, Poétique de l’espace, 1957

L’épuisement annoncé des matières premières invite à repenser les modes de construction. Pour cela, il est nécéssaire d’explorer le potentiel de nouvelles matières naturelles, et ainsi encourager leurs usages en tant que matériaux alternatifs pour l’architecture et la ville de demain. À une époque où l’architecture est éclipsée par la technologie et l’industrie, n’est-il pas indispensable de permettre aux individus de retrouver le goût de l’autosuffisance pour construire leur maison telle qu’ils l’imaginent ?

Partant du constat que la maison est l’analogie de l’être intime, les matériaux utilisés sont les représentations oniriques et visuelles des valeurs de l’individu. Cette exposition interroge ainsi le débat sur l’habitat, qui est le miroir de notre MOI intérieur, le reflet de notre capacité à changer la société actuelle et l’espoir de rendre l’exaltation au quotidien et à la vie ordinaire.

Venez découvrir ce qui caractérise le MOI intérieur à travers une expérience visuelle, sensitive et immersive.